• Agrandir le texte
  • Imprimer
  • Réduire le texte
Courriel | Glossaire

Recherche avancée

Les archives

Revue de presse

Signature d'un protocole d'accord sur le "droit à l'oubli" pour les personnes ayant été atteintes d'un cancer

24/03/15

Le protocole du 24 mars élargit considérablement le champ de la convention AERAS et va faire du "droit à l’oubli" la règle pour les cancers guéris.

Le "droit à l’oubli" doit permettre aux personnes ayant été atteintes d’un cancer de ne plus avoir besoin de le déclarer au moment de contracter un crédit.

Vous trouverez une présentation des dispositions du protocole sur le site de l'Elysée.

Assurance emprunteur : instauration d'un droit de résiliation

17/03/2014

Vous trouverez :

  • le texte de loi sur le site LEGIFRANCE (loi n°2014-344 du 17 mars 2014), l’article 54 instaure un droit de résilation spécifique à l'assurance emprunteur. 
  • une étude juridique de l’ANIL du 11 avril 2014 qui traite du droit de résiliation dans le cadre de l’assurance emprunteur.

Assurance emprunteur : modifications apportées par la loi de séparation et de régulation des activités bancaires

06/08/13

  • le texte de loi sur le site LEGIFRANCE (loi n°2013-672 du 26 juillet 2013), l’article 60 traite de l’assurance emprunteur. 
  • une étude juridique de l’ANIL du 2 aout 2013 qui traite spécifiquement de la réforme de l’assurance emprunteur dans le cadre d’un crédit immobilier.

L’article 18 du projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires est relatif à l’assurance emprunteur

15/02/13

La loi n° 2010-737 du 1er juillet 2010 portant réforme du crédit à la consommation, dite loi Lagarde, permet à l'emprunteur de choisir son assurance entre le contrat de groupe souscrit par la banque et un contrat individuel présentant un niveau de garanties équivalent. Les dispositions proposées dans ce projet de loi visent le prolongement de la réforme de 2010.

En discussion au Parlement, voir sur les sites de l’Assemblée nationale http://www.assemblee-nationale.fr et du Sénat http://www.senat.fr

Argus de l’assurance

24/08/12

Un dossier de l’Argus de l’assurance sur les risques aggravés de santé. Depuis plus de vingt ans, les associations de patients et les assureurs ont repoussé les limites de l'assurabilité en cas de risques aggravés de santé. Et tout particulièrement pour l'assurance emprunteur, avec, toutefois, de nouveaux progrès en point de mire.

A lire sur le site internet de L'argus de l'assurance :

http://www.argusdelassurance.com/marches/produits-services/encore-des-marges-de-progression.57539

Tout sur mes finances

25/10/11

« Convention Aeras : la garantie invalidité spécifique bénéficierait à 71 % des assurés de deuxième catégorie »« La réunion de la Commission de suivi et de propositions de la Convention Aeras révisée (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) s’est tenue le 10 octobre 2011. »

Une étude de la Caisse nationale d’assurance maladie fait valoir que la garantie spécifique invalidité, prévue par la nouvelle version de la convention Aeras, pourrait concerner 71 % des assurés admis en deuxième catégorie d’invalidité sécurité sociale

L’Argus de l’assurance

14/10/11

« Favoriser l’accès à l’assurance »
« Dans une récente résolution, la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde) propose plusieurs mesures pour lutter contre les discriminations de plus en plus nombreuses dans l’assurance. »

La Halde propose différentes dispositions visant à prévenir les discriminations en matière d’accès à l’assurance.

L’Argus de l’assurance

11/10/11

« Aeras : l’étude sur l’invalidité spécifique remise par la Caisse nationale d’assurance maladie »« La Caisse national d’assurance maladie (CNAMTS) a remis à la Commission de suivi et de propositions de la convention Aeras révisée (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé), l’étude sur la garantie invalidité spécifique. »

Dans le cadre de la version révisée de la convention Aeras, sont entrées en vigueur en septembre 2011 de nouvelles dispositions relatives à la garantie invalidité spécifique et au mécanisme d’écrêtement des primes d’assurance, qui améliorent la prise en charge par l’assurance des emprunteurs concernés par un risque aggravé de santé.

Femme actuelle

19/09/11

« Emprunts, la maladie n’est plus un frein ». Un article signé Anne David.
L’article présente de manière synthétique les avancées de la convention AERAS rénovée et recommande d’anticiper la demande d’assurance.